ECLAIRAGE PUBLIC : LA MUNICIPALITE EXPERIMENTE L'EXTINCTION DE NUIT

La municipalité va expérimenter, à compter du lundi 23 novembre au soir, l'extinction de l'éclairage public la nuit de 00h00 à 04h30 dans plusieurs quartiers de la commune. Cette plage horaire peu fréquentée a été choisie pour réaliser des économies d'énergie et lutter contre la pollution lumineuse. Cette mesure est déjà adoptée par plus de 8 000 communes en France (source : ANPCEN), et est en développement en raison des contraintes liées à la crise sanitaire.

cliquer sur le lien pour voir les rues concernées plan éclairage extinction 29.01.2021.pdf

 

EXTRAIT DE L'ARTICLE DE PRESSE DU DIMANCHE 22/11/2020 PARU DANS LES JOURNAUX LOCAUX :

Horbourg-Wihr : minuit, extinction de la lumière

À partir de ce lundi soir, plusieurs rues de Horbourg-Wihr seront plongées dans le noir de minuit à 4 h 30. Une mesure qui devrait être étendue à toute la commune.

À l’instar de Munster, Colmar ou encore Wintzenheim, Horbourg-Wihr expérimente l’extinction de l’éclairage public, au cœur de la nuit, de minuit à 4 h 30, dans quatre quartiers de la commune. L’objectif est de tendre vers davantage de sobriété énergétique mais aussi de limiter les effets de la pollution lumineuse sur l’environnement.

Empêchée d’organiser des réunions publiques, pour échanger avec la population, en cette période de confinement, la municipalité a décidé de tester la mesure dans quatre quartiers de la commune (en vert sur la carte). « Les rues ont été choisies pour des raisons techniques » commente le maire Thierry Stoebner. En effet, le réseau horbourg-wihriens, assez ancien, est composé de 28 postes de commande, qui ont été rajoutés au fil du temps.

Pour le test, quatre de ces postes seront donc modifiés pour une extinction totale des lampadaires de minuit à 4 h 30. Aucun investissement n’est nécessaire, puisqu’ils sont déjà équipés de minuteries. « Les interventions sur les armoires électriques sont réalisées en interne par les services municipaux », précise le maire.

Les économies non plus n’ont pas été estimées. « À ce jour, nous dépensons 80 000 € par an pour l’éclairage », indique le maire. Les communes qui expérimentent déjà cette mesure annoncent des économies conséquentes, de l’ordre de 25 à 30 %, voire 50 %.

« Les retours des habitants seront des outils pour avancer»

Mais au-delà des gains budgétaires, la majorité municipale fait aussi de cette mesure l’un des leviers de son programme d’autonomie énergétique, que le groupe avait défendu durant la campagne. La création d’une centrale villageoise devrait en être l’élément principal. « Mais on n’y arrivera pas sans davantage de sobriété énergétique », estime le maire.

Après le test qui devrait durer au moins jusqu’à la fin de l’année, Thierry Stoebner espère réunir la population, avant d’étendre la mesure à toute la commune. « Les retours des habitants seront des outils pour avancer. L’idée doit être acceptée par la population. Il faut être pédagogue et ne pas passer en force. » Le cas particulier de la Grand-Rue, qui est une route départementale et un axe de transit important, fera l’objet d’une concertation particulière, avec le conseil départemental, entre autres. « Par ailleurs, elle est raccordée à sept postes de commande différents. Si elle doit rester allumée, il faudra faire des travaux importants sur le réseau », explique le maire.

La commune poursuit aussi en parallèle l’équipement de la commune en ampoules led moins énergivores.

© Mairie de Horbourg-wihr 2014